completa de Frijoles negros, arroz blanco y huevo frito

    Voir les explications de la préparation

C'est la soupe de haricots noirs, toujours servie avec du riz blanc, l'un des plats les plus classiques et typiques de notre cuisine créole.
Los frijoles negros sont préparés très souvent par la famille cubaine. C'est un plat traditionnel et basique dont les recettes seraient très flexibles, comme pour la plupart des mets cubains, en fonction des ressources disponibles et bien à la portée de la moyenne des cubains.
On entendait seulement mon père râler à table s'il n'y avait pas de fèves noires (ou d'autres couleurs) pour tremper son riz. Même s'il y avait bien autre chose à manger, sans le potage ça n'allait pas, tellement c'était sec à son avis.
Dans ma famille on a, depuis le plus longtemps que je m'en souvienne, préféré de servir ce plat succulent avec un œuf plat, une tranche d'avocat et, pour combler mon bonheur d'enfant, une banane bien mûre.
Un vrai régal à déguster.
La recette :
Les haricots noirs doivent tremper dans l'eau 8 à 12 heures avant d'être cuisinés. Nous aurons besoin de 720 g de haricots noirs à cuire en cocotte minute pendant 1 heure, dans un 1 litre et demi d'eau, avec deux clous d'odeur, une ou deux feuilles de laurier et deux côtes de porc, ou un os quelconque.
En même temps on doit préparer le sofrito : On fait alors revenir dans une poêle du bacon (200 à 300 g) ou du lard, avec une douzaine de gousses d'ail finement coupées, 2 à 3 petits oignons rouges, 1 à 2 poivrons coupés et/ou des piments cachuchas, de la coriandre, de l'origan, du poivre, du cumin et du sel. Un peu de vin cuisant et une grosse cuillerée à soupe de sucre roux y est sine quoi non.
Après que les haricots sont tout tendres, il faudra même les écraser un peu à l'aide d'une louche des fois, on peut rajouter le sofrito (sauce au bacon) et faire cuire encore une fois en cocotte minute pendant un quart d'heure.
Suite à cette deuxième cuisson, il est conseillé de rajouter des olives et même un peu d'huile d'olive (si c'était possible), plus une dernière pincée de cumin et des rondelles d'un oignon blanc.
Cuire finalement, sans pression, pendant quelques minutes afin de réduire le potage à une certaine épaisseur. Servir chaud.
L'utilisation de l'huile d'olive, ou du vinaigre balsamique par exemple, est rare dans la cuisine cubaine, puisque cela reviendrait trop cher pour les repas réguliers.
La plupart des cubains préfère d'utiliser au quotidien l'huile de soja, de maïs ou similaire, des fois même le saindoux, ainsi que le vinaigre d'alcool de canne à sucre par tradition et par économie familiale.
Partagé avec la permission de René Lopez Mayas, partenaire de Passion Varadero, guide touristique
Source : https://www.facebook.com/renelopezayas/

© Copyright Passion Varadero 2021®™
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram