casabe de yuca cubano

    Deux kilogrammes de manioc

Peler, laver et râper le manioc.
Mettez le dans un chiffon propre et pressez pour éliminer tout le liquide autant que possible.
Cette farine de manioc doit être séchée au soleil (cubain) pendant environ 30 minutes.
Ensuite, placez une poêle sur le feu et quand c'est déjà très chaud, couvrez soigneusement tout le fond avec une partie de la masse de manioc.
Il est d'abord cuit d'un côté puis de l'autre jusqu'à ce qu'il soit rôti. Cela peut également être fait sur une plaque chauffante ou un burén.
La poêle devrait être légèrement pré-graissée.
Le casabe se mange aujourd'hui avec un mojito ou mojo criollo, avec de l'huile, ou avec du rôti de porc ou de la ropa vieja. Une série de plats délicieux peuvent également être préparés avec du casabe, tels que:
Casabe avec sucre, noix de coco râpée, toute sorte de viande, sirop et autres.
C'est un certain type de pain, donc, comme le dit une phrase traditionnelle cubaine : "En l'absence de pain, casabe c'est bon alors!" (A falta de pan, casabe !) pour ainsi exprimer qu'il y a toujours une solution alternative.
Si jamais vous vous promenez du côté de Camagüey, profitez en, c'est la région de Cuba où cette tradition ancestrale est le mieux maintenue à Cuba. Leur casabe est juste parfait.
Le casabe de yuca (de manioc) est un pain sans levain, croquant, fin et circulaire à base de farine de manioc grillée. Sa production et sa consommation remontent à l'époque préhispanique.
Le manioc était, avec le maïs, l'une des principales cultures de l'époque précolombienne. En raison des possibilités de conservation, le casabe était l'une des sources fondamentales de nourriture pour les peuples autochtones du nord du sous-continent et faisait partie du régime alimentaire traditionnel des habitants autochtones; Taínos et Arawaks des Caraïbes.
Pour faire du casabe, le manioc doit être retiré du sol, pelé et râpé, puis pressé avec un tamis qui était généralement suspendu à une branche d'arbre ou à une poutre de plafond, et fermé à une extrémité par une boucle. avec un bâton fixe ou un levier qui est pressé pour éliminer le liquide laiteux et amer de la pulpe de manioc qui est d'ailleurs toxique. La pulpe doit être séchée au soleil puis étalée sur une plaque chauffante pour être grillée en galettes minces et rondes d'environ 20 à 30 cm de diamètre sur 1 à 2 mm d'épaisseur.
Le casabe fin et croustillant est souvent cassé en morceaux et mangé comme des biscuits.

© Copyright Passion Varadero 2021®™
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram