Quimbombo cubano (gombo)

    1 Kg de gombo
    1 Kg de porc ou de bœuf.
    1 gros oignon
    1 poivron
    12 gousses d'ail
    2 cuillerées à café de sel
    ¼ cuillerée à café de poivre
    1 pincée d'origan
    1 pincée de cumin
    1 tasse de sauce tomate
    ½ tasse de vinaigre
    1 tasse de vin cuisant
    De l'huile de friture
    2 à 3 tasses d'eau
    le jus de 3 citrons
    2 ou 3 bananes plantains, de préférence la variété macho.

Connaissiez-vous le gombo ?
Le gombo est un légume cultivé dans des régions du monde au climat tropical ou très chaud. C'est un aliment de base de l'alimentation africaine qui est arrivé à Cuba avec les vagues d'esclaves immigrés pendant la période coloniale.
Ce qui est consommé, c'est le fruit, qui rappelle un petit et long poivron, qui peut avoir des stries allongées le long de la peau, de telle sorte qu'une fois coupé, il nous laisse une curieuse forme d'étoile.
Il est utilisé de plusieurs manières. On peut trouver du gombo juste cuit comme salade; il peut être même conservé déshydraté pour rajouter de la saveur. Il y a de la soupe au gombo, mais il peut aussi être consommé frit ou dans la sauce tomate. Il faut tenir compte du fait qu'il est mucilagineux, c'est-à-dire qu'il possède une substance visqueuse surprenante à la dégustation crue, mais très appréciée dans les ragoûts en raison de son pouvoir épaississant.
Le gombo se combine parfaitement avec la tomate, la coriandre, le poivre et d'autres épices, pour accompagner tout type de viande ou de poisson. C'est un épaississant naturel qui donne une consistance particulière.
Le gombo cubain avec viande et banane plantain.

Préparation :
Lavez le gombo (il doit être très tendre), retirez la tête et la pointe. Découpez-le en roues et placez-les dans un récipient avec l'eau et le jus des citrons (jusqu'au moment de la cuisson) pour couper sa viscosité.
Faites chauffer l'huile et faites revenir la viande coupée en morceaux moyens, avec l'oignon, le poivre et l'ail écrasé. Ajouter le sel, le poivre, le cumin, l'origan, la sauce tomate, le vinaigre et le vin cuisant.
Lorsque la viande est à moitié cuite, ajoutez le gombo, l'eau et le jus de citron, pour finir de couper la viscosité tout à fait.
Laissez-le sur le feu jusqu'à ce qu'il devienne mou. Ajoutez les bananes plantains bouillis à la fin de la cuisson. Vous pouvez auparavant les réduire en purée et préparer des boules, ou bien utiliser à la place des tostones.
Laissez cuire jusqu'à l'épuisement de l'eau.
Sans la viande ou d'autres ingrédients, on peut juste le cuire de la même manière mais moins longtemps, avec des piments et des oignons, du poivre et du sel, pour en préparer juste une délicieuse salade.
Le gombo fait bon ménage avec la tomate, l'oignon et le poivron, ainsi que le curry, la coriandre, l'origan, le citron et le vinaigre, tout autant qu'avec le riz.
Nous ne pouvions donc pas manquer le riz au gombo cubain, une recette aussi bien typique de Cuba.
Arroz con quimbombó.
Ingrédients :
1 livre de gombo
5 cuillerées à soupe de beurre
1 oignon
6 gousses d'ail
1 Poivron vert ou d'autres piments doux.
2 ou 3 brins de très petit persil haché ou de la coriandre.
5 cuillerées à soupe de purée de tomates
Du jambon (Chorizo, du porc ou du poulet)
1/2 tasse de vin cuisant
1 cuillerée à soupe de sel
1/4 cuillerée à café de poivre moulu
2 1/2 tasses d'eau
1 Citron vert pressé
2 tasses de riz
Bijol (pigment alimentaire au goût)
préparation :
Le gombo peut être utilisé entier ou coupé en roues, en enlevant le capuchon et la pointe.
Trempez le gombo dans de l'eau au jus de citron pendant une demie heure.
Faites une sauce avec la graisse, l'oignon, l'ail, le poivre, le persil, la tomate et le jambon ou un autre type de viande. Ajoutez ensuite le vin cuisant, le sel et le poivre. Dans cette sauce, ajoutez aussi le gombo fraîchement coupé en roues (précédemment trempé dans de l'eau avec du citron) et faites revenir le tout pendant environ 2 ou 3 minutes.
Ajoutez l'eau avec le bijol et quand il commence à bouillir, ajoutez le riz lavé et égoutté. Couvrez et faites cuire à feu moyen jusqu'à ce que le riz soit tendre.
Une bonne bière fraîche serait l'accompagnement idéal pour ce plat aussi simple que riche et savoureux.
Si l'occasion se présente, lors de votre prochain voyage à Cuba, ne manquez pas de déguster aussi du Quimbombó cubain avec du manioc cuit au mojo criollo... C'est surprenant comme c'est bon.
Ce sera sans doute une découverte culinaire inoubliable.

© Copyright Passion Varadero 2021®™
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram