Vrai ou faux ? Pas de retour à la normale dans les aéroports canadiens avant « deux ou trois ans »


Photo : Charles Contant - Radio Canada



En partie vrai... Mais que veut dire "à la normale" ?


D'abord, il faut faire la différence entre les vols "secs" (Montréal-Paris sans réservation d'un hôtel par exemple) et les forfaits Sud, croisières ou autres N'oubliez que même actuellement (14 avril 2020), il y a des départs et des arrivées dans les aéroport du Canada. Les voyageurs qui arrivent au Canada doivent cependant faire un confinement de 14 jours comme nous le savons tous.


https://www.admtl.com/fr/vols/arrivees

https://www.admtl.com/fr/vols/departs


Ce n'est donc pas "vrai" qu'il est impossible de voyager actuellement.


Alors pourquoi parle-t-on d'un retour à la "normale" dans seulement deux ou trois ans?

Prenez le temps de bien lire cet article :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1692984/aeroport-canada-yul-yyz-covid19-economie?fbclid=IwAR26wyChzy1KLtv566elhkwcHnUBdfSFhBAxwV-MGuDLiCSYyLsDQjpIodE

Notez bien ces passages :

"Les aéroports observent une chute d'achalandage à travers le pays. Leur survie passera par un fort soutien de l’État, et le trafic aérien [le gras est de moi], lui, ne sera pas le même qu’avant la crise avant plusieurs années, selon un expert."

"Aucun gouvernement ne laissera jamais un de ses aéroports principaux aller vers la faillite ou une cessation d’activité. Cela est impensable, rassure cependant Mehran Ebrahimi. Ce qui est problématique, dit-il, ce sont les compagnies qui sont sous-traitantes dans les aéroports. Celles-ci sont indépendantes et ont la liberté de leur gouvernance."

"Une zone de turbulences pendant deux ou trois ans - La crise que traverse en ce moment l’industrie est si grave et sans précédent qu’il est impossible de prédire les prochains mois, selon Mehran Ebrahimi. L’impact économique est tellement exponentiel qu’on n’a plus de comparaison, explique-t-il."

"On sait que la crise ira au-delà de juillet et août dans cette industrie, dit l’expert. Il faut qu’il y ait une masse critique de pays qui se considèrent hors crise pour que les activités puissent reprendre. Enfin, même après la crise, les gens auront souffert de problèmes financiers, les gens auront peur, dit M. Ebrahimi, de sorte que la consommation de voyages aériens n’atteindra pas son niveau d’avant-crise avant des mois."



Pour en savoir plus et ne pas se fier aux "boules de cristal" des non-spécialistes


On passe des heures à faire des recherches pour planifier nos voyages alors pourquoi ne pas prendre 1 heure pour écouter les avis de spécialistes qui pourraient nous éclairer et nous aider à prendre de meilleures décisions à court et moyen termes ?


Voici trois reportages audio avec de vrais spécialistes du domaine du voyage. Bien sûr, certains d'entre eux "prêchent pour leur paroisse" comme on dit, mais en les écoutant tous, on arrive à pouvoir se faire une idée plus éclairée de la situation actuelle.


Ces entrevues nous aident aussi à comprendre que la situation actuelle met en jeu de nombreux intervenants : les gouvernements des différents pays, les gestionnaires des aéroports, les organisations nationales qui gèrent les questions de sécurité et de santé dans les aéroports, les companies aériennes, les sous-traitants des aéroports et des compagnies aériennes, les voyagistes et en bout de ligne, les agences et les conseillers en voyages. Tout un défi de logistique pour que tous puissent s'entendre !!!


Parmi les enjeux qu'ils mettent en lumière :

- Soutien ou non des différents gouvernements à travers le monde et possibilités de faillites dans certains marchés comme en Afrique - ce qui pourrait cependant ouvrir de nouveaux marchés à des compagnies aériennes plus solides et mieux soutenues ailleurs dans le monde

- Frais de droit d'atterrissage pour les compagnies aériennes dans les aéroports / nécessité pour elles de maintenir un minimum de vols afin de conserver certaines priorités

- Nécessité de maintenir plusieurs certifications techniques pour les avions ainsi que pour le personnel

- Nouvelles réglementations à prévoir pour pouvoir "entrer" dans un avion, surtout à court et moyen termes - les voyageurs devront s'attendre à des contrôles plus complexes et longs

- Possibilité d'une deuxième vague de la pandémie à l'automne

- Gouvernements européens et USA qui optent pour l'obligation de rembourser les vols annulés par les compagnies aériennes

- On ne peut pas reprendre des activités normales dans les aéroports sans préparation - cela peut prendre facilement de trois à quatre mois de planification pour relancer certains trajets réguliers

- Les vols "d'affaires" seront privilégiés avant ceux des vacanciers


Reportage 1 : https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/bien-entendu/episodes/460766/rattrapage-du-jeudi-9-avril-2020/4?fbclid=IwAR2lh5QWKw2ZHNRwJJzewK5jwok-oukpK6B6mUM7GyIAyIYRrvdegeTI7SY


Reportage 2 : https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/bien-entendu/segments/entrevue/165306/industrie-tourisme-voyage-avions-hotels-restaurants-paul-arsenault-andre-desmarais


Reportage 3 : https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/bien-entendu/segments/entrevue/165332/aviation-compagnies-aeriennes-avion-mehran-ebrahimi


Je suis tentée d'ajouter le fait que même si le Canada pourrait être prêt à nous laisser partir, il n'est pas certain que Cuba nous laissera entrer, du moins pour quelques mois et même s'ils souhaitent nous voir revenir rapidement. Il faut suivre comment le Covid-19 se propagera à Cuba.


Et n'oublions pas qu'ils sont aussi en confinement et que les hôtels sont fermés. Combien de temps cela leur prendra-t-il pour les rouvrir ? On sait qu'ils ont fait des miracles en quelques semaines après un ouragan, mais après quelques mois de fermeture, comment pourront-ils s'en sortir malgré l'embargo ? Je pense surtout aux problèmes techniques comme pour la plomberie.


Je fais confiance à l'incroyable résilience des Cubains, mais surtout, j'espère qu'ils prendront d'abord soin d'eux et de leur famille avant de penser à nous ! Et j'ose dire: "Ça va bien aller !" Hasta pronto amigos !




866 vues