Sécurité à la plage - le phénomène des baïnes

Mis à jour : 18 août 2019




Mieux vaut prévenir que guérir !


Notre membre Cote Yves a vécu une fois ce phénomène à Varadero alors je crois qu'il est pertinent de partager la vidéo (voir fin de l'article) qu'il a déposée dans notre groupe. Un de nos membres cubains (Antonio Montano) a confirmé que cela arrivait en hiver lorsqu'il y a de grosses vagues. Même si le phénomène n'y est peut-être pas fréquent, mieux vaut savoir quoi faire !



Baïne : quelques extraits de Wikipédia


"Une baïne est une dépression temporaire ou mare résiduelle ressemblant à une piscine naturelle formée entre la côte et un banc de sable. À marée basse, les baïnes se présentent comme une succession de cavités régulières.


Cette formation géologique temporaire se retrouve sur la plupart des côtes du monde mais le terme baïne est en usage dans le sud-ouest de la France sur la côte Atlantique où on les voit principalement sur le littoral néo-aquitain(Côte d'Argent et Côte sauvage de la presqu'île d'Arvert et de l'île d'Oléron). Sur les côtes de Bretagne ou de la Manche on les nomme bâche. D'autres synonymes pour ce phénomène sont sillon de plage et sillon prélittoral.


[...]


Les baïnes se forment sur un relief où le phénomène de marée est fort, le sable fin, le dénivelé faible, et avec une forte houle. La houle déplace le sable le long du rivage, interférant avec les courants perpendiculaires à la plage. Ces courants emportent vers le large le sable de fond, creusant ainsi des cuvettes visibles à marée basse qui peuvent atteindre 100 mètres de large et 4 à 5 mètres de profondeur. Chaque baïne a une morphologie propre et engendre différentes formes de courants.


Lorsque la marée recouvre la baïne, l'eau s'échappe violemment vers l'aval selon un système de vidange. Ce sont ces courants de « sorties de baïnes », ou courant d'arrachement, qui provoquent chaque année des accidents. Le meilleur comportement à adopter reste alors de se laisser porter par le courant sans lui opposer de résistance et d'attirer l'attention des sauveteurs ou encore tenter de rejoindre la plage en nageant latéralement, pour sortir du courant par les côtés. Il est inutile d'affronter le courant de face et revenir exactement à son point de départ5. Le danger se manifeste durant les 2e et 3e heures de la marée montante quand les vagues passent par-dessus le banc de sable qui sépare en partie la baïne de la mer, et aussi aux 4e et 5e heures de la marée descendante.


Vidéo d'un peu plus de 8 minutes qui est très bien faite et qui explique comment réagir si on se retrouve dans une baïne :

https://www.facebook.com/BiscaGrandsLacs/videos/380399306013934/?t=0


Merci à Cote Yves pour le partage de cette vidéo !


899 vues