Perturbation, dépression, tempête tropicale, ouragan… comment s’y retrouver ? (2 de 2)



Phases de vie d'une perturbation


"Tentons d'y voir clair! Il faut comprendre qu'il s'agit ici du même phénomène météorologique ; on lui donne un nom différent pour représenter la force des vents qu'il génère. Il y a un nom spécifique pour chaque phase. C'est un peu comme le cycle de la vie : naissance, enfance, adolescence, adulte, personne âgée, mort... En général, une personne va franchir ces étapes les unes après les autres et pour chaque étape il y a des caractéristiques qui lui sont propres.

Premièrement, une dépression tropicale est exactement similaire aux dépressions que nous avons au Québec... C'est simplement qu'elle naît dans les tropiques. Lorsque les vents soutenus soufflent de 63 km/h à 117 km/h, la dépression tropicale devient une tempête tropicale et on lui donne alors un nom. Elle se transforme en ouragan lorsque les vents soutenus moyens atteignent 118 km/h (catégories 1-2-3-4-5). Dès qu'il touche la terre ferme ou qu'il se déplace sur des eaux plus froides, l'ouragan est coupé de sa source de chaleur et perd de la vigueur. Lorsque les vents reviennent sous la barre des 117 km/h, on lui donne le nom de tempête post-tropicale, puis de simple dépression quand les vents n'excèdent plus 63 km/h.

Donc, dans l'ordre (note: les images sont tirées de Wikipédia)

Dépression tropicale

Tempête tropicale

Ouragan

Échelle de Saffir-Simpson


En général, un ouragan meurt après une semaine à 9 jours de vie, selon la trajectoire qu'il a employée.


Les ouragans d'intérêt pour l'est de l'Amérique du Nord prennent naissance à l'est de l'Afrique (très souvent - comme la perturbation en jaune sur la photo couverture de l'article), sur les Caraïbes ou les Bermudes, ou sur le Golfe du Mexique.


À l'origine, pour créer un ouragan, il faut 3 choses que les Tropiques peuvent fournir:

  • une accumulation de chaleur (large zone d'eau chaude),

  • une accumulation d'humidité (air chaud et humide),

  • une absence de vent en altitude (ou des vents en altitude de même direction que les vents en surface).

Un ouragan peut être vu comme une immense machine à convertir la chaleur des océans tropicaux et de l'atmosphère des Tropiques en vents et vagues. Mais heureusement, ce ne sont pas des machines efficaces: seulement 3% de toute l'énergie disponible est convertie.


En moyenne, 10,1 tempêtes nommées se produisent chaque saison, avec une moyenne de 5,9 devenant des ouragans et 2,5 devenant des ouragans majeurs ( catégorie 3 ou plus). La saison la plus active a été 2005 , au cours de laquelle 28 cyclones tropicaux se sont formés, dont un record de 15 sont devenus des ouragans. La saison la moins active a été 1914 , avec un seul cyclone tropical connu se développant au cours de cette année


La vie d'un ouragan se termine en tempête post-tropicale puis en dépression."


Sources : Wikipédia et https://meteostpascal.com/index.php?option=com_content&view=article&id=68:tempete-tropicale-depression-tropicale-tempete-post-tropicale-ouragan-un-peu-dordre-svp&catid=90:etes-vous-serieux&Itemid=172#:~:text=Lorsque%20les%20vents%20soutenus%20soufflent,3%2D4%2D5).



Saison des ouragans


La saison "officielle des ouragans débute le 1er juin pour se terminer le 30 novembre.


"Dans le monde, l'activité des cyclones tropicaux culmine à la fin de l'été, lorsque la différence entre les températures en altitude et les températures de surface de la mer est la plus grande. Cependant, chaque bassin particulier a ses propres modèles saisonniers. À l'échelle mondiale, mai est le mois le moins actif, tandis que septembre est le plus actif. Dans l'océan Atlantique nord, une saison d'ouragan distincte se produit du 1er juin au 30 novembre, culminant brusquement de fin août à septembre; le pic d'activité climatologique de la saison se produit vers le 10 septembre de chaque saison. C'est la norme, mais en 1938, la saison des ouragans dans l'Atlantique a commencé dès le 3 janvier."

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Atlantic_hurricane_season


Voici les dix saisons les plus actives depuis 1850 :


Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Atlantic_hurricane_season


La saison 2020 s'annonce encore plus active que les prévisions initiales avaient pu le laisser penser. Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_cyclonique_2020_dans_l%27oc%C3%A9an_Atlantique_nord#:~:text=Trajectoires%20des%20syst%C3%A8mes%20tropicaux%20de%202020.&text=La%20saison%20cyclonique%202020%20dans,d'ann%C3%A9e%20en%20ann%C3%A9e).



Noms des tempêtes et ouragans


Depuis 1979, les cyclones tropicaux sont baptisés avec des prénoms alternativement masculins et féminins. Les prénoms sont des prénoms en anglais, espagnol et français. Un principe de cycles fut aussi établi. Basé sur 6 ans et six listes, les années paires débutent par un prénom masculin et impaires un prénom féminin. Ainsi la liste de 2000 est la même que celle de 1994 ; la liste de 2001 reprend celles de 1989 et 1995. Lors de graves cyclones, les noms de ces derniers sont supprimés de la liste et remplacés afin de ne pas choquer la population en lui rappelant de trop mauvais souvenirs.

Les six listes prévoient 21 prénoms courants de A à W mais sans Q ni U, plutôt pauvres en prénoms. Ensuite, il est prévu d'utiliser les lettres grecques. En 2005, année de record avec 27 cyclones, la liste fut totalement utilisée jusqu'à Wilma, puis jusqu'à la lettre grecque Zêta.


Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nomenclature_des_cyclones_tropicaux


"En fait, on donne des noms aux ouragans depuis déjà belle lurette. Le but est d’identifier plus rapidement les tempêtes et d’éviter toute confusion avec d’autres systèmes.


Au XIXe siècle on a commencé à utiliser des noms de saints, associés au jour et à la date de détection de la tempête.


À la fin du XIXe siècle, un météorologue australien, Clement Wragge, a proposé l’emploi des prénoms féminins afin de suivre plus facilement les tempêtes tropicales.


Cette pratique fut rapidement adoptée ailleurs et, en 1953 aux États-Unis, on a commencé à utiliser une liste alphabétique de prénoms féminins.


Ce n’est qu’en 1978 qu’on a décidé d’y ajouter des prénoms masculins en alternance. Depuis, les listes de noms des tempêtes tropicales, des ouragans, des typhons et des cyclones sont maintenues par l’Organisation météorologique mondiale (OMM).


Plusieurs listes

L’OMM est une institution spécialisée de l’Organisation des Nations unies chargée de coordonner, d'uniformiser et d'améliorer les activités météorologiques à travers le monde.


Pour l’Atlantique, il existe six listes (une liste par année) de 21 noms qu’on utilise en alternance.


Lorsqu’une tempête passe à l’histoire de par sa force et sa puissance destructrice, son nom est retiré de la liste et un nouveau nom est ajouté."


Source : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1123586/florence-noms-ouragans-typhons-cyclone-histoire-isaac-helene-meteo-yiacouvakis



Comprendre les cartes


Avant de vous référer à ma vidéo, j'aimerais attirer votre attention sur une notion importante, la plage d'incertitude.



Sur cette image, on voit dans le rond jaune le trajet réel que la dépression (points blancs) et la tempête par la suite (points bleus) a pris. On voit où est la tempête Laura actuellement. On voit ensuite un cône qui s'élargit de plus en plus avec une ligne en plein centre. Cette ligne est la trajectoire la plus plausible au moment où la prévision est faite. Le cône indique la "plage d'incertitude" : la zone dans laquelle le coeur de la tempête pourrait dévier. Plus le temps avance, plus les prévisions se précisent et plus la largeur du cône diminue puisqu'on s'approche du réel grâce à des observations (et non plus de prévisions). Ces cônes ne sont donc pas une zone d'impacts à prévoir comme on pourrait le penser. Mais oui, il arrive assez souvent que ces zones près du coeur de la tempête subissent des dommages assez importants.


Maintenant, si vous cliquez sur le lien qui se trouve sous l'image, vous aurez accès à la vidéo.


https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fis.gd%2FnN1R2T%3Ffbclid%3DIwAR03FQHwUkCi8pBsOOdauEwZG_N9yTYdo3h1UJ-sTLPL5JLF9dyGAjwPFbc&h=AT0CpdXCXKL1WP4Id52bHUgCJsagzUa7GzrYrU1hSHKINdpdoW4adhTdE4FHp-dW4RvLM4sdAgMaOF1ZybJkxE4gcQN8TFXSmRxoR3UmrqqqzG4cTROnBOGDw4tISpoX7qlryg



Autres ressources


Nombre d'ouragans par année

https://en.wikipedia.org/wiki/Atlantic_hurricane_season


Cartes de prévisions

LA référence, le National Hurricane Center (NHC) : https://www.nhc.noaa.gov/

Environnement Canada : https://meteo.gc.ca/hurricane/track_f.html


Suivre les trajectoires en temps réel

https://www.weatherusa.net/tropical

https://www.ventusky.com/?p=19.6;-68.9;5&l=wind-10m


Notre groupe Facebook Ouragans / Hurricanes et autres perturbations

https://www.facebook.com/groups/2107961132759909/2658770687678948/