Partir pour Varadero en hiver - la technique du "multi couches"



Quoi porter pour le départ ?


Les situations peuvent beaucoup changer. Certaines personnes laissent leur voiture personnelle à l'aéroport et peuvent donc y laisser bottes et manteaux chauds. Si c'est un ami qui vous y dépose et viens vous chercher, il est facile pour lui de les prendre puis de vous les rapporter.


Comme nous prenons un taxi, nous avons deux choix : 1) s'il fait vraiment très froid, partir avec les gros vêtements d'hiver et payer pour le service de vestiaire à l'aéroport ou 2) utiliser la technique du "multi couches".


Quelle est cette technique ?


L'objectif est d'avoir le moins froid possible ET que tout ce que nous portons puisse resservir à Varadero.


Pour les pieds


On porte une ou plusieurs paires de bas (légers ou plus chauds) dans des espadrilles imperméables. On n'a jamais porté les bas à Varadero, mais les espadrilles sont utiles lorsqu'il y a de fortes (mais habituellement courtes) averses.


Comme pantalon


Habituellement, j'enfile un pantalon pas trop serré par-dessus un short. J'ai un autre pantalon très léger que je peux porter entre les deux si c'est très froid.


Pour le haut du corps

J'enfile une camisole, puis un tshirt, puis un manches longues léger, puis mon imper hyper mince et je termine avec ma doudoune très mince. À l'aéroport, je place habituellement l'imper et la doudoune dans mon bagage à main (prennent très peu d'espace une fois roulés). Bien sûr, dans mon bagage à main, il y a mes gougounes, mon maillot, une serviette très mince de type yoga, ma crème solaire et un chapeau en plus d'un kit de rechange(en cas de perte de la valise ou pour profiter rapidement de la plage si notre chambre n'est pas encore disponible).


Comme foulard, j'utilise une écharpe en tissus léger que je peux enrouler au tour de mon cou et qui peut ensuite me servir de châle pour me protéger du soleil ou de l'air climatisé.




Dans l'avion et à l'arrivée à l'aéroport


Dans l'avion, j'enlève les couches au fur et à mesure de ce qui fait mon confort. Ce que j'aime, c'est que je n'ai pas à aller me changer dans la minuscule salle de toilette de l'avion l'a bloquant ainsi pour des personnes qui souhaitent l'utiliser pour son usage principal. ;-)


Pendant qu'on attend pour le contrôle du passeport ou encore rendus à l'étape de l'attente des valises, on met nos gougounes et on finit d'enlever les couches qui sont devenues inutiles.


Et pour le retour, on fait l'inverse !