Pâques à Varadero




Est-ce que l'on fête Pâques à Cuba ?


Les Cubains ne fête pas, ou très peu, Pâques. Voici d'ailleurs ce qu'un de nos membres nous a partagé à ce sujet :


Yuri Alvarez Martinez :"Bonjour Julie et groupe ! Il faut savoir qui Cuba a été un pays laïque depuis 59 pour raison qui je ne vais pas dire. Alors la plus part de cubains juste connaissent le nom de la semaine sainte et ne connaissent pas c'est quoi pâques. Certains connaissent un peu venant de films américains mais pas a fond. Ils existe quand même un côté catholique qui devient plus grand depuis l'avenue de Jean Paul II en 1998 et pour eux c'est important évidemment. Comme Cuba expérimente de changement toujours et la mode varie d'un moment a l'autre on ne peut pas assurer qui cette réalité sera toujours comme ça mais pour l'instant aucun signe vous allez trouver dans la population en général ."


Un peu d'histoire - la religion à Cuba


Tiré du site : https://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_%C3%A0_Cuba


1959 - années 1980

Après la révolution de 1959, Cuba est devenu un État officiellement athée et a limité la pratique religieuse. Le régime expulsa ou incarcéra plusieurs centaines d’ecclésiastiques1: de 1959 à 1961, 80 % des prêtres chrétiens professionnels et des ministres des églises cubaines ont quitté Cuba pour les États-Unis. Les biens du clergé furent nationalisés. Le nouveau gouvernement castriste persécuta les pratiquants de la Santeria et les tint à l'écart du Parti communiste.

Les relations entre le nouveau gouvernement et les congrégations étaient tendues, le nouveau gouvernement cubain était très soupçonneux des opérations de l'Église, la blâmant de la collaboration avec la CIA pendant le débarquement de la baie des Cochons et du stockage d'armes pour une « contre-révolution ».

Dans les années 1960, des membres de mouvements religieux (chrétiens, témoins de Jehovah) sont emprisonnés dans les unités militaires d'aide à la production, camps de travail regroupant les Cubains qualifiés d'asociaux.


Depuis les années 1990


Depuis les années 1990, les religions connaissent un regain de vitalité dans l’île. La crise provoquée par l’effondrement du bloc soviétique poussa de nombreux pauvres à se tourner vers la charité des Églises. Des associations chrétiennes comme Caritas pallient encore de nos jours les lacunes du système d’aide sociale. En 1992, Fidel Castro renonça officiellement à l’athéisme d’État et permet aux catholiques d'être admis au sein du Parti communiste. Jusqu'en 1998, le régime castriste avait supprimé le jour de Noël; il est depuis devenu férié. En janvier 1998, le pape Jean-Paul II a effectué une visite historique sur l'île, invitée par le gouvernement cubain et l'Église catholique.

Cependant, un Bureau des Affaires religieuses, qui dépend du PCC, surveille les activités des Églises qui doivent obtenir la reconnaissance des autorités. Certains prêtres catholiques se sont ralliés au régime castriste, alors que d’autres comme Oswaldo Playa sont des dissidents actifs. L'Église fait toujours face à des restrictions de communication écrite et électronique, et ne peut seulement accepter que des donations provenant de fonds autorisés par l'État.




Et dans les hôtels ?


Selon nos membres, il y a parfois des décorations et quelques activités : repas thématique, course aux oeufs, etc.


Comme certains Cubains bénéficient d'un congé pour le Vendredi Saint (pas dans le domaine du tourisme cependant), il n'est pas rare de voir des familles en profiter pour s'offrir un cours séjour dans un hôtel.

366 vues