On se démêle - Quarantaine, fermeture des frontières, avis de Voyages Canada (dates et autres)

Mis à jour : il y a 5 jours



Quarantaine de 14 jours


Émis par décret par le Gouvernement du Canada, cette directive a force de loi. À votre arrivée dans un aéroport canadien, on vous demandera quel est votre plan pour votre période d'isolement. Le Gouvernement peut faire des contrôles pour s'assurer que vous êtes bien dans le lieu que vous avez indiqué dans votre plan. Plusieurs personnes ont confirmé avoir reçu des appels téléphoniques de contrôle et il semble que des résidents de l'Alberta ont même reçu la visite de policiers pour de telles vérifications.


Pour voir tous les détails, consultez le décret. Notez que le texte en français suit la version en anglais.


https://decrets.canada.ca/attachment.php?attach=39613&lang=fr


En date du 19 septembre, la date officielle pour le maintien demeure le 30 septembre mais on s'attend à une annonce (report ou levée) dans les jours qui suivent.




Fermeture de la frontière terrestre avec les États-Unis


La frontière terrestre demeure fermée jusqu'au 21 octobre 2020.


Le 18 septembre, on annonce un report jusqu'au 21 octobre pour les frontières terrestres entre le Canada et les États-Unis, mais le décret n'a pas encore été modifié (16 h).


Aussi bizarre que cela puisse le paraître, il est cependant possible d'aller et de revenir des États-Unis par voie aérienne. La quarantaine s'applique bien sûr au retour au Canada à ce moment. Plusieurs vols au départ d'aéroports canadiens se rendent vers Miami, Las Vegas, New York, Détroit, etc. D'autres vols arrivent aussi de ces mêmes destinations bien sûr. Il est facile de le vérifier en allant consulter les sections "départs" et "arrivées" d'un des quatre aéroports canadiens autorisés pour les vols internationaux comme celui de Montréal :

https://www.admtl.com/fr/vols/departs

https://www.admtl.com/fr/vols/arrivees



Avertissements de Voyages Canada


Les avertissements de Voyages Canada n'ont pas force de loi comme pour les décrets liés à la quarantaine et à la fermeture des frontières terrestres avec les États-Unis. Ce sont des recommandations. Il existe quatre niveaux.

Source : https://voyage.gc.ca/voyager/avertissements/niveaux-de-risque-et-avertissements


Il n'y a pas de date spécifique en lien avec cet avertissement. On spécifie bien "Jusqu'à nouvel ordre".

Source consultée le 26 août 2020 : https://voyage.gc.ca/voyager/avertissements


Une personne peut décider de voyager même si les avertissements "Éviter tout voyage non essentiel" et "Éviter tout voyage" ont été émis. Ce qui est important de savoir, c'est qu'à partir du niveau 3 (Éviter tout voyage non essentiel), les assurances peuvent limiter certains de leurs services ou refuser de faire certains remboursements. Le Gouvernement peut aussi limiter ses services offerts aux personnes qui ont tout de même décidé de se rendre dans un pays pour lequel un de ces avis a été émis (services consulaires, rapatriements, etc.).


Quelques compagnies d'assurances ont commencé à offrir une protection Covid-19, mais les critères et les conditions peuvent être très restrictives. Il faut s'assurer de bien comprendre toutes les limites de la protection offerte. Par exemple, certains indiquent qu'elles vont vous assister sur place pour des soins médicaux mais spécifient que leur soutien peut être limité selon les ressources disponibles sur place. Par exemple, ils tenteront de vous diriger vers un hôpital qui peut vous recevoir, mais si tous les hôpitaux sont déjà pleins, ils ne pourront pas vraiment faire beaucoup plus.


Certains pays et même des chaînes hôtelières ont aussi commencé à annoncer des protections Covid-19.


Le "problème", c'est que comme personne n'a encore fait appel à ces protections, on ne sait pas du tout ce que cela donnera dans le concret... Nous pourrions être agréablement surpris ou... très déçus.


Pour les personnes qui ne le sauraient pas, plusieurs Canadiens se rendent actuellement (août 2020) au Mexique, en République Dominicaine et dans d'autres îles qui ont ouvert leurs frontières. Il est cependant très important de vérifier quelles sont les exigences de ces pays pour autoriser votre entrée. Certains exigent la preuve d'un test Covid-19 négatif qui ne date pas de plus de cinq jours avant le départ par exemple. Et bien sûr, il faut s'attendre à de nombreux protocoles sanitaires dans les hôtels qui reçoivent les touristes étrangers.


Certains pays ont aussi des restrictions spécifiques à l'entrée de voyageurs en provenance de différents pays. Par exemple, les Canadiens peuvent être autorisés à entrer dans certaines destinations mais pas les touristes en provenance d'autres pays.


Air Canada a repris ses vols vers Cayo Coco, à Cuba, le 4 septembre 2020. C'est la seule partie du pays qui est ouverte aux touristes internationaux. Ces derniers peuvent faire des excursions et activités dans les cayos, mais ne peuvent pas se rendre sur l'île proprement dite. De même, les Cubains (sauf le personnel des hôtels bien sûr) ne peuvent pas se rendre dans les cayos. Un test PCR est fait à l'arrivée à l'aéroport et les résultats sont transmis dans le 24 heures aux voyageurs.



Inscription des voyageurs canadiens à l'étranger


Il est fortement recommandé aux Canadiens de s'inscrire auprès du Gouvernement du Canada pour tout voyage à l'étranger, mais surtout lorsque le départ a lieu au moment où un avis de niveau 3 ou 4 a été émis. Et même si aucun avis n'a été émis, on ne peut jamais savoir si un phénomène météo non annoncé, une situation politique qui dégénère rapidement ou même l'éruption soudaine d'un volcan ne nécessitera pas des mesures d'urgence dont vous voudrez être avisés rapidement. Cette inscription facilite aussi le rapatriement vers le Canada en cas d'urgence.


https://voyage.gc.ca/voyager/inscription


Il existe bien sûr des services semblables dans la majorité des pays.



Conclusion


Il est important de bien suivre l'actualité et de se fier à des sources officielles! Beaucoup de personnes de bonne foi transmettent de l'information parfois inexacte simplement parce qu'elles n'ont pas bien compris les différences expliquées plus haut ou parce que leur belle-soeur, leur meilleur ami ont dit que... Plus on s'informe auprès de sources fiables et plus nous serons en mesure de prendre des décisions éclairées !


Et n'oublions pas non plus que ce qui peut être "acceptable comme risque ou conséquence" pour moi, peut ne pas l'être pour quelqu'un d'autre. On le voit clairement actuellement avec les personnes pour qui une quarantaine de 14 jours à leur retour de vacances est tout à fait impossible (raisons familiales ou financières) alors que pour d'autres, cela ne cause aucun problème (retraités, personnes qui peuvent faire du télétravail, etc.).


Peu importe quand vous ou nous pourrons partir, on se souhaite des voyages à la hauteur de nos attentes et de nos rêves !

678 vues