Meilleurs moments pour acheter des forfaits Sud et autres sujets connexes (changera certainement)

Mis à jour : oct. 18


Photo de Michael Sandra Bégin Boucher


ATTENTION – Cet article concerne l’achat de forfaits tout-inclus dans le Sud et non les billets d’avion individuels (appelés vols « secs ») et concerne principalement des informations pertinentes pour les résidents du Québec. Je ne suis aucunement spécialiste du domaine du voyage et l’information contenue dans cet article peut être sujette à des précisions ou même des corrections que je serai heureuse de faire si on me les signale.



L'industrie du voyage a changé mais des mythes persistent


Comme la majorité des personnes passionnées par la destination Varadero (et le Sud en général), je cherche à savoir quand et où acheter pour avoir les meilleurs prix, les meilleurs « deals ». Cela fait donc quelques années que je lis sur le sujet et essaie de compiler des statistiques pour obtenir des données qui seraient à peu près probantes.


Je n’ai pas de réponse « miracle », mais j’ai tout de même compilé assez d’informations qui me semblent assez fiables et que des conseillères en voyages ont pu valider (du moins en partie).


Voici donc ce que j’aimerais vous partager.


Pourquoi il n’y a plus ou presque plus de « deals dernière minute »


D’abord, il faut savoir que de plus en plus de gens voyagent et donc… les avions se remplissent plus vite et plus.


De plus, les systèmes informatiques se sont grandement perfectionnés. Avant, il y avait souvent un bon délai entre le moment où l’information était recueillie et compilée, puis analysée, avant qu’une décision puisse être prise. Il restait de la place dans l’avion ? On soldait les places.


Maintenant des algorithmes très sophistiqués permettent aux voyagistes de faire des projections à long terme puis de les ajuster presque « en temps réel ». Les analyses soutenues par des outils d’intelligence artificielle permettent de tenir compte de facteurs multiples comme les habitudes des voyageurs, la météo récente et annoncée pour une ville de départ, les tendances d’achats en terme de date « limite » pour un certain moment de l’année et… bien plus encore. Les facteurs « hors normes » comme où on retrouve des algues sargasses ou où de l’insécurité politique peuvent aussi être ajoutés. On peut penser entre autres à l’insécurité qu’a générée plusieurs décès non expliqués en Républicaine Dominicaine ces dernières semaines (juin et juillet 2019). Bref, les voyagistes peuvent maintenant disposer de données qui leur permettent de monter les prix si la demande devient très grande ou de les baisser si un facteur diminue l’intérêt pour une destination. Et au bout de la ligne, il leur reste la possibilité de changer le type d’appareil pour en prendre un plus grand ou un plus petit afin de s’ajuster presque parfaitement à la demande.


Une autre conséquence de l’accès à des données d’anticipation de plus en plus précises et que cela a permis aux voyagistes de développer des offres comme celle de « garantie de baisse de prix » pour inciter les voyageurs à réserver de plus en plus tôt. Moins il reste de forfaits à vendre, moins ils ont à descendre les prix pour assurer leur rentabilité ! De plus, cela leur permet d’ajuster leurs achats auprès des hôtels pour l’année suivante car il faut savoir que les voyagistes font leurs « achats » au moins un an à l’avance et qu’ils les font aux prix en vigueur à ce moment selon la valeur des différentes devises. Plus ils peuvent faire de bonnes prévisions, plus leur pouvoir de négociation peut augmenter.


Peut-on encore trouver de vrais « deals » ? Oui, mais de moins en moins. Et alors il faut être très flexibles sur les destinations, dates, types d’hôtels, etc. Entendons-nous, ce sont rarement des 4,5* et plus que l’on retrouve dans ces « deals », du moins pour Varadero. Les voyagistes n’aiment pas les solder pour conserver une certaine échelle de prix et une notoriété.


« Vous devez être très flexible quant à l'endroit et au moment où vous voyagez pour trouver le 4 ou le 5 étoiles au prix 3 étoiles. N'oubliez pas que tout ce que vous avez acheté à la dernière minute ne s'est pas vendu à l'avance. Je sais que cela semble évident, mais vous choisissez parmi les «restes», un peu comme si vous alliez à la boulangerie ou au marché fermier en fin de journée, ou au magasin de vêtements à la fin de la saison pour un jeu avec choix et taille limités.


Si vous attendez délibérément jusqu'à la dernière minute pour obtenir un accord et que vous surveilliez le marché de bout en bout, vous verrez les prix monter et descendre et les choses se vendre. Les meilleures valeurs, la meilleure qualité, les hôtels les plus rares et les meilleurs vols sont les premiers.


Vous devez être prêt à vous rendre ce jour ou cette semaine, cette semaine ou celle-là, vers telle ou telle destination. En fait, pour être un véritable acheteur de dernière minute, vous ne devriez pas perdre une once de sommeil si vous n'allez nulle part, car il n'y avait pas de bonne affaire ni de produit vendu. Si vous n'êtes pas flexible, vous ne devriez pas attendre intentionnellement à la dernière minute. Les vacances devraient être une expérience amusante, y compris le processus de recherche et de réservation.


Il est avantageux de «réserver» à l'avance, ce que beaucoup de gens ne considèrent pas - la valeur de se réveiller tous les jours et de se réjouir de certaines vacances. Comment cela affecte-t-il votre bonheur? Si vous obtenez autant de bonheur d'être réservé 4 mois à l'avance qu'une tasse de café Starbucks par jour, vous obtenez 120 x 3 $ = 360 $. Nous pensons que ça vaut au moins ça! Les gens oublient les avantages de l’anticipation du voyage, du voyage et des souvenirs; Obtenir ce qui répond à vos besoins est plus important que le prix lui-même. Économiser de l'argent et ne pas obtenir ce que vous voulez ou ce que vous attendez est un gaspillage d'argent. »


Source : https://www.tripcentral.ca/blog/booking-last-minute/


Les périodes comme celles de Noël, de la relâche scolaire de mars ou des deux semaines de la construction offrent très rarement de « vrais deals ». Pourquoi ? La demande est très forte puisque ce sont des périodes où les parents peuvent voyager avec leurs enfants sans leur faire manquer des jours de classe…


Un facteur qui peut créer une offre soudaine de bons « deals » est le cas des tempêtes tropicales et ouragans. Si une destination subit des dommages, de nombreux voyageurs voudront l’éviter et la demande diminuera. Cela pourrait donc aboutir sur de meilleurs prix pour éviter les pertes. Par contre, les prix pour d’autres destinations vont probablement augmenter parce qu’elles deviennent « plus en demande ». Et il arrive qu’une fois les travaux de réparation et de rénovation faits, on en profite pour augmenter les prix par la suite…



Pourquoi voit-on rarement des « deals » pour des voyages de 9, 10 ou 12 jours pour Varadero?


C’est un fait que les « deals », surtout ceux de dernière minute, sont pour des séjours de 7 jours et parfois de 14 jours (quoique je n’en vois que rarement). Pourquoi ? Parce qu’il est plus facile pour les voyagistes de gérer les blocs de chambres réservés auprès des hôtels et les sièges disponibles dans l’avion pour des durées de tranches de 7 jours. Ils optimisent ainsi leurs opérations en évitant des sièges vides lors de plusieurs vols d’aller ou de retour.



Si on ne peut plus compter sur les « deals de dernière minute », quel est le meilleur moment pour acheter un forfait alors ?


De moins en moins facile à dire ! Plusieurs spécialistes disent que si vous devez voyager à des dates précises et que vous visez un ou deux hôtels précis, les offres de « garantie de baisse de prix » représentent une excellente option.


Le mythe que les prix sont plus bas dans la nuit du dimanche au lundi ou du mardi au vendredi ne tiennent plus la route. Les prix sont ajustés presque en temps réel à la variation de la demande.


Et qu’en est-il du « Black Friday » et du « Cyber Monday » ? J’ai observé personnellement que plusieurs voyagistes augmentaient les prix avant pour ensuite annoncer des « aubaines » qui sont rarement avantageuses au bout de la ligne. Mais des spécialistes disent qu’il peut y avoir des vrais « deals » parmi les offres. Si vous avez placé une « alerte » sur un hôtel et une date précise qui vous intéressent, vous pourrez suivre plus précisément les variations et savoir si les offres faites pendant ces deux journées sont avantageuses ou non pour vous.


Les résultats d’une étude publiée en 2017 et diffusée entre autres sur Global News me semble intéressante, mais je n’arrive pas à être certaine qu’on parle bien de forfaits et non seulement de billets d’avion (vols « secs »).


« Donc, pour vous aider à déterminer le meilleur moment pour réserver des vols et voler, Cheapflights.ca a procédé à une sérieuse analyse des chiffres.

Les analystes de la société de réservation de voyages ont effectué plus de 4,5 millions de recherches de vols depuis des points de départ du Canada vers ses 20 principales destinations. L’équipe a pu utiliser les données pour déterminer les heures de pointe de chaque lieu de voyage et les fenêtres les moins chères pour réserver et voler.


«La meilleure chose à retenir est que le moment de l'année est plus important que le moment de la journée», a expliqué Jess Hopper, rédactrice en chef à Cheapflights Canada, qui a rédigé le rapport final .


"La meilleure chose à faire pour votre compte bancaire est de planifier des mois à l'avance."


« Varadero, Cuba :

Meilleur moment pour réserver: 4 mois avant votre voyage ou la 1ère semaine de décembre

Meilleure période pour voler: 1ère semaine de mars [ pas si c’est la semaine de relâche au Québec !!!]

Quand acheter pour un voyage en haute saison: 3ème semaine d'octobre pour un voyage avant Noël

Lorsque vous pouvez obtenir les meilleures offres de dernière minute: 1ère quinzaine de mars pour un voyage la 3ème semaine de mars. »


Source : https://globalnews.ca/news/3177099/best-time-to-buy-and-when-to-fly-to-land-cheap-travel-deals/


Voici des extraits d’autre article qui pourraient vous intéresser :


« Périodes de faible demande pour les voyageurs canadiens:

Les compagnies aériennes et les voyagistes hors du pays ont certaines périodes difficiles à vendre année après année. Le dumping des prix de dernière minute qui se produit peut varier d’une année à l’autre en fonction des variations de l’offre. […]


Juin et septembre: Vous pourriez être surpris que ce ne soit pas en juillet ou en août. La plupart des Canadiens pensent que ce serait la saison la plus basse pour les destinations soleil, mais ce n'est pas le cas. Les prix et la disponibilité dépendent de la disponibilité des vols au Canada et de la disponibilité des hôtels sur le marché mondial. Les avions quittent les destinations ensoleillées pour rentrer en Europe pour les voyages d’été en mai et ne rentrent généralement pas au Canada avant novembre ou décembre. La forte variation de l'offre d'avril à mai affecte les prix, même si la demande pour les destinations soleil baisse en mai. En mai, le temps de bronzage n'est pas encore connu au Canada, de sorte que le prix ne baisse pas beaucoup. Mais la température plus clémente de juin et les enfants sortant de l’école en juillet / août font que le mois de juin est difficile. Même chose après que les enfants retournent à l'école après la fête du Travail. Septembre est aussi la saison des ouragans.


Premières deux / trois semaines de décembre, premières deux / trois semaines de janvier: les achats de Noël et divers événements sociaux au cours des deux premières semaines de décembre créent vraiment une zone morte pour les destinations de voyages d'agrément partout dans le monde. Si vous pouvez sauter les activités sociales et faire vos achats tôt (ou tard), vous pouvez obtenir une bonne affaire. Regardez le début de la relâche scolaire comme le point de départ - le prix augmente considérablement pour la relâche scolaire.


Les deux premières semaines de janvier dépendent du moment où la relâche scolaire tombe. Si une semaine complète tombe en janvier, la période la plus basse sera de deux semaines. Si les enfants reprennent leurs études au début de janvier, les trois premières semaines sont plus difficiles à vendre. Pourquoi? Les cartes de crédit sont utilisées au maximum et les gens sont «en vacances». C'est un moment fantastique pour faire de bonnes affaires de dernière minute si vous n'êtes pas sélectif et à une époque de l'année géniale.


Avril / Sauf Pâques: à la fin de l’hiver et à la fonte des neiges, les compagnies aériennes et les voyagistes ont toujours des conditions de marché de vol meilleures que l’Europe. La demande dépendra du jour de Pâques et des conditions météorologiques à la fin du mois de mars. Si l'hiver s'annonce comme un lion, il continue à bien se vendre. S'il fait chaud, vous pouvez vous attendre à des offres. Les voyagistes et les compagnies aériennes le savent bien à l’avance et souvent, les voyages de groupe (mariages à destination, etc.) sont très agressifs à l’avance pour remplir les sièges et les chambres en avril. C'est donc un «moment d'incertitude» à attendre. Vous pourriez être déçu en fonction de votre souplesse. »



Je vais payer moins cher si j’achète directement sur Internet que si je passe par une agence. Et même si j’avais le même prix, pourquoi je voudrais faire affaires avec une conseillère ou un conseiller en voyages ?


D’abord, il est important de savoir pour les Québécois que les achats sur des sites qui n’ont pas leur permis d’agence du Québec ne sont pas couverts par le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages géré par l’Office de protection des consommateurs. Avant d’acheter sur des sites comme RedTag ou autres, assurez-vous qu’ils ont un permis pour le Québec.


Une conseillère membre de nos sites a apporté la précision suivante concernant les achats auprès de fournisseurs comme Air Transat, Sunwing et autres :


« Les tours opérateurs ( Vacances Transat, Vacances Sunwing, Vacances Air Canada ...), , et non pas les compagnies aériennes, sont toutes allées chercher leur permis ''d'agence sur le web'. L'OPC a permis à ceux-ci d’obtenir un permis d'agent pour fin de vente de forfaits...les clients qui font affaire avec eux sur leur site web québecois seraient protégés par l'OPC....TRANSAT DISTRIBUTION CANADA INC. ( Vacances Transat) : Permis de l'Office , Agent de voyages – Général Numéro : 753141 Valide / Vacances Signature et Vacances Sunwing Inc./27, Fasken Drive, Toronto, Ontario M9W 1K6 - Titulaire d’un permis du Québec (# 702928) -Permis de l'Office Agent de voyages – Général Numéro : 702928 Valide.... etc. »


Ce n’était pas le cas dans le passé et c’était une des raisons pour lesquelles je souhaitais faire mes achats via une conseillère en voyages associée à une agence avec permis.


Personnellement, je fais mes recherches moi-même puis je lui demande son avis et je réserve auprès d’elle. Oui, elle peut aussi transmettre mes demandes particulières, mais surtout, je sais qu’elle sera là pour moi s’il y a des problèmes. Personne ne souhaite avoir de problème avant son départ ou pendant son voyage, mais… Pour nous, ce fut des problèmes de santé de mon beau-père avant notre départ pour la France l’été dernier – peut-on modifier nos billets sans frais pour cause d’urgence familiale ? comment faire pour obtenir une place le plus rapidement possible ? Et j’ai aussi vu une famille remercier de tout cœur une conseillère qui les a aidé à la suite du décès de leur père à Varadero (pas sur ce site mais un autre). Mais ce qui m’a marqué le plus, c’est pendant l’ouragan Irma qui a frappé Cuba (dont Varadero) en septembre 2017. Sur un groupe auquel j’ai adhéré pour avoir des nouvelles du personnel de notre hôtel, j’ai vu des centaines de messages de personnes qui cherchaient à voir des nouvelles des membres de leur famille sur place puisque toutes les communications étaient en panne. Ce sont des conseillères et des conseillers en voyages qui ont été les premiers à partager les informations reçues (au compte-gouttes) des voyagistes pour les réassurer. Puis lorsque les premières connections ont pu être rétablies, les gens sur place nous disaient qu’ils recevaient plus d’informations par les partages des spécialistes du voyage dans le groupe que par leur représentant à destination…



Conclusion


Pas de recette miracle… Ni pour où acheter, ni pour quand acheter… Malheureusement pour nous tous ! Mais en comprenant un peu mieux la dynamique du « monde du voyage » pour les forfaits Sud, cela peut nous aider à prendre de meilleures décisions pour nous qui avons tous des attentes, des besoins et des réalités différentes !


Merci à toutes les personnes qui m’ont aidée à rédiger cet article en partageant leurs commentaires ou en répondant à mes questions sur notre site « Cuba and Varadero Deals/Meilleurs prix ». Un merci particulier à Marie-Neige Cloutier Vallée, Francine Allard Drolet, Sylvie Galipeau, Chantal Lemelin et Nathalie Bergeron !

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram