Des traditions cubaines - Par René Lopez Zayas - Le pan con timba



Le Pan con timba, serait peut-être le sandwich sans jambon que les Cubains ont le plus goûté de leur vie.


Les Cubains ont en effet des coutumes qui leur permettent de se reconnaître partout dans le monde. Dans le cas spécifique de l'alimentation, il est très courant que le lechón asado, le tamal et le yuca con mojo viennent immédiatement à l'esprit.


Cependant, si vous parlez d'un tentempié (cubanisme qui réfère une collation pour tenir votre estomac) rien ne vaut le pan con timba en popularité à Cuba.


Le sandwich en question contient un morceau de barre de goyave, une pâte de fruits très typique de l'île qui peut également être préparée avec des mangues ou des oranges.


Il y a très longtemps, parler de pan con timba à Cuba était synonyme de périodes de pénuries et de carences alimentaires, puisque c'étaient généralement les plus humbles travailleurs qui en mangeaient pour économiser le peu d'argent qu'ils gagnaient.


Son nom vient d'une traduction de l'anglais qui a survécu à ce jour. Lorsque les Anglais sont arrivés sur l'île pour installer le chemin de fer qui relierait Bejucal à La Havane, ils ont été frappés par la façon dont les travailleurs cubains mangeaient du pain avec de la goyave sucrée pour le déjeuner, alors ils ont commencé à leur dire que leur déjeuner ressemblait à du pain avec «timber», en référence aux traverses en bois (timberties) enduites d'huile qui ont servi à la construction de la voie ferrée.


Il n'a pas fallu longtemps avant que le timber ne soit appelé timba à Cuba. Petit à petit, le fameux snack a été transféré des zones de travail des ouvriers vers les cafétérias et bars des villes.


Plus tard, les Cubains ont également ajouté du fromage blanc ou autres, en fonction de ce qu'ils avaient sous la main ou des préférences de chacun. D'autres, poussant un peu plus loin la recette originale, ont également ajouté du beurre de cacahuète, bien que cette dernière variante, en plus d'être un peu plus exclusive pour son prix, avait une saveur quelque peu différente du pan con timba original.


Malgré les plus de 140 ans de son apparition sur la scène culinaire cubaine, le pan con timba continue aujourd'hui d'être un sandwich qui nous identifie partout dans le monde, autant que le pan con lechón et le pan con minutas.


Lorsque j'étais à l'école il y avait presque toujours dans ma boite à manger un casse-croûte pareil.


Ce fut pour moi ce matin le petit-déjeuner, avec du jus d'orange, un peu de nostalgie et un bon café cubain.


Le mot Timba d'ailleurs, a toujours voulu dire enthousiasme pour les musiciens : mettre du cœur à ce que l'on fait, c'est-à-dire, des efforts pour faire de la musique et y mettre tout son mieux. Dans les orchestres cubains, lorsqu'ils jouent le son montuno ou d'autres rythmes dansants, les chanteurs utilisent l'expression timba pour inviter le reste des musiciens à élever la température de la chanson et dynamiser le public.

Mettons donc de la timba dans le rythme de nos vies. À très bientôt à Cuba.

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram