Des traditions cubaines - Par René Lopez Zayas - El pan con perro



Du plus loin que je m'en souvienne il y a toujours eu des hot-dogs dans la rue 23, en face du fameux glacier Coppelia. À Matanzas aussi, j'ai le même souvenir du perro caliente, à côté de la Plaza de la Libertad, le concept était identique.


Des milliers de concitoyens s'y arrêtent du matin au soir manger ce morceau typique du quartier dont l'involution est remarquable.


Je me rappelle bien que, étudiant à l'université de la Havane il y a plus de 20 ans, nous venions souvent en copains assouvir notre faim historique, dans la célèbre Perrera de 23. Ce même hot-dog, à une époque passé, aurait connu l'accompagnement de moutarde et peut-être des frites aussi, hélas disparues au cours des années.


Il était usuel de prendre son casse-croûte avec une canette de tuKola (coca cola cubain) tout comme il était aussi traditionnel que le hot-dog était toujours froid et le soda chaud pour se complémenter à merveille.


Il y avait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion d'arpenter la Rampa, et en passant à la Perrera de 23, je n'ai pas pu m'empêcher d'arrêter et faire une petite file d'attente, que 10 minutes à vrai dire, pour attaquer mon hot-dog d'antan. Quel bonheur.


Pas de coca et un peu plus cher, on s'y attendait par les temps qui courent, mais on se retrouve cependant avec des aspects qui n'ont rien changé. C'était quand même surprenant de constater combien une tradition peut tenir aussi bien à travers le temps.

J'ai dévoré ce morceau, froid comme d'habitude, telle qu'une machine du temps qui me transporta aux années 1990. Il y avait magiquement toujours le même fond subtil et acide de la sauce unique et trafiquée, qui revient des entrailles au bout de 30 minutes.


Puis on se dit que plus jamais, et on tiendra ce mensonge jusqu'à ce que nous y retournerons, puisque ce péché est devenu inévitablement une passion; la passion pour nos nourritures terrestres.


Comme d'habitude la caissière n'avait pas de monnaie non plus à nous rendre, ce qui était négligeable, du moment qu'on avait notre perro caliente sous la main.


À bientôt les amoureux de Cuba.

107 vues1 commentaire
© Copyright Passion Varadero 2021®™
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram