Des nouvelles de Cuba - Par René Lopez Zayas - Les monnaies étrangères recherchées (oct. 2020)



Depuis la période spéciale des années 1990, la plus grande crise économique de l'histoire récente de Cuba, nous avons toujours eu le sentiment de vivre dans un laboratoire à la recherche des solutions, où ce qui était essayé hier et validé aujourd'hui, était aboli le jour d'après pour repartir de suite sur d'autres essais.


C'est ainsi que l'argent USD avait été au début criminalisé, ensuite libéré pour finir pénalisé de 10 % contre le CUC son nouveau cousin cubain, au détriment de la valeur du CUP, tout compte fait la seule vraie monnaie cubaine.


L'évolution de Cuba le long de ces dernières années a été donc aussi rapide que chaotique. Le temps est passé et nous en sommes à nouveau à l'heure où le USD est devenu roi financier à Cuba.


La réalité que nous vivons actuellement en est la preuve. Le CUC affronte son imminente et certaine disparition. Les nouveaux commerces à MLC sont les seuls moyennement bien ravitaillés. Ce nouveau réseau commercial ne se limite pas qu'aux produits de première nécessité. C'est officiel que bientôt nous devrons utiliser les devises fortes aussi pour accéder à des produits divers tels que les chaussures, les vêtements, les parfums, les électroménagers et autres.


À ce jour il y a près de 680 000 cubains à posséder une carte de débit MLC, ce qui représente environ 6 % de la population cubaine. Si on tenait compte de la composition moyenne des familles cubaines actuellement, près de 18 % des compatriotes en serait bénéficié. Les files devant les banques sont devenus infinies.


C'est donc logique que désormais nous cubains préférions de percevoir directement les devises plutôt que leur change en CUP, encore moins en CUC.


Mettons que vous êtes à l'hôtel et que vous devrez tout régler avec votre carte crédit pour éviter la manipulation des billets. Ce serait bien d'avoir prévu alors de l'argent de poche en espèces USD, CAD ou Euro, pour éventuellement laisser des pourboires, jamais inclus dans aucun forfait de voyage à Cuba, au personnel commercial et gastronomique.


Il faudrait même anticiper de plus grosses sommes dans la cagnotte de voyage au cas où vous auriez prévu de réserver, dans le futur, des excursions en privé qu'il faudrait toujours régler en argent liquide. De même que si vous avez l'intention d'organiser votre voyage individuel, en casas particulares par exemple, ainsi que pour certains transporteurs et petits restaurants privés; c'est sûr que vos prestataires cubains vont préférer le paiement en espèces USD, CAD ou Euro.


C'est désormais la façon dont vous pourrez aider davantage les cubains et contribuer à faire tourner leur petite économie familiale et ensuite les plus grands rouages du pays.

Avec la création des nouveaux comptes en banque à MLC (devises) à Cuba, il y a même des chances d'envisager le paiement des activités extra-hotelières en formule privative via des virements bancaires. Ce serait peut-être vraiment pratique pour vous et vos prestataires sur place en seraient directement dépannés.


Je préconise alors d'oublier les CUC dont la disparition du marché semble se concrétiser dans le plus bref délai, et même si ça traînait encore de quelques semaines ou des mois, ce n'est plus intéressant pour nous.


Dorénavant c'est le USD et ses cousins canadiens et européens les Germaines de Cuba, c'est-à-dire les espèces qui gèrent et qui mènent, et qui seront les bienvenues dans la poche des familles cubaines.