De la vie à Cuba - Par René Lopez Zayas - La vente des maisons




Les prix de l'immobilier à Cuba sont relativement élevés compte tenu du revenu moyen des Cubains, et les mécanismes d'accès à l'achat d'une maison peuvent être quelque peu complexes, mais pas impossibles à négocier.


Autrefois, il était interdit d'acheter ou de vendre une maison, même s'il s'agissait d'une propriété privée. Seul l'échange d'une maison contre une autre était autorisé pendant de nombreuses années. Bien sûr, il y a toujours eu ceux qui ont inventé les mariages et les testaments pour pouvoir vendre ou acheter leur maison en termes légaux.


Au début du XXIe siècle, la vente de maisons ainsi que de véhicules à moteur est enfin légalisée, non sans un certain écheveau bureaucratique typique du système.


Acheter et vendre une maison à Cuba peut encore être un processus plus ou moins long, de plusieurs jours, voire plusieurs semaines, si les personnes impliquées ne connaissent pas un cousin qui a un beau-frère qui a un ami qui connaît correctement le bon notaire qui rendrait le processus viable le même jour, grâce à une recommandation qui se traduit par une petite dépense supplémentaire mais d'une valeur incalculable.


Pour réaliser le rêve de posséder votre propre maison, avant de devenir vieux, vous devez travailler fort pendant de nombreuses années et épargner autant que possible et vous avez toujours besoin d'encore un revenu supplémentaire stable pour pouvoir assumer modérément les prix actuels des maisons, qui se sont multipliés de façon spectaculaire ces dernières années. Si vous avez la coopération de capitaux étrangers, qui prennent en charge le financement de l'opération, alors les choses peuvent se passer comme par magie.


Plusieurs sites des réseaux sociaux, dédiés à la promotion de la vente de maisons, sont la première consultation obligatoire pour se faire une idée de la fluctuation des prix de l'immobilier en fonction des différentes zones d'habitation et des conditions des maisons.


Particulièrement à La Havane, les prix des logements sont actuellement exorbitants. C'est devenu carrément le double ou même le triple de toute autre région de Cuba. Les propriétaires parlent aujourd'hui de leurs maisons en termes de dizaines de milliers de dollars comme s'il pleuvait des billets verts toute l'année à Cuba.


Il est également pertinent d'essayer toujours d'établir le contact avec les propriétaires vendeurs et d'éviter ainsi à tout prix de tomber entre les mains des tristement célèbres courtiers, intermédiaires méchants qui peuvent augmenter considérablement le prix de la transaction, qui doit d'ailleurs être totalement effectuée en argent liquide.


Le processus d'achat ou de vente d'une maison à Cuba n'est plus aussi bureaucratique que les années précédentes. Il existe aujourd'hui un bureau de notaire qui réglemente le type de propriété et détermine ainsi une valeur de référence pour la vente d'un immeuble et le taux d'imposition de la transaction à effectuer.


Ces valeurs référées ont été récemment mises à jour mais, bien qu'elles soient beaucoup plus proches de la réalité du marché, elles sont toujours symboliques et sont bien en deçà de la valeur réelle d'une maison actuellement à Cuba.


Pour conclure l'entreprise et mettre à jour l'accession à la propriété, l'acheteur doit déposer la valeur de référence du logement dans un chèque bancaire à l'ordre du propriétaire et vendeur du bien. Ce chèque doit être notarié pour transférer enfin la propriété de la maison à son nouvel acheteur.


Le vendeur et l'acheteur doivent payer chacun à la banque 4% de la valeur mentionnée dans le chèque. Juste en face du bureau du notaire, nous trouvons toujours un gestionnaire fiscal compétent qui se consacre à remplir ces types de documents fiscaux, et en un tournemain, nous avons pu ainsi réussir en moins d'une journée, une affaire de peut-être plusieurs jours. Il vaut mieux aussi d'avoir un certain niveau relationnel avec un fonctionnaire de la banque afin d'échapper aux typiques files d'attente interminables, et pouvoir liquider toutes ces dettes le jour même.


Bien entendu il faut prévoir une enveloppe pour certains frais supplémentaires qui sont essentiels au bon déroulement des démarches correspondantes. Cela vous semble peut-être plein de corruption, mais nous n'y voyons que de l'entraide et de la solidarité, et à bon entendeur...salut.


Il ne reste plus alors qu'à inscrire la maison au registre de la propriété, le plus tôt possible, et bien sûr le plus important, d'arrondir le prix réel de la vente en coulisses pour terminer la transaction avec la garantie d'une poignée de main et peut-être un peu de rhum pour célébrer l'aboutissement d'un processus autrefois titanesque.

32 vues0 commentaire
© Copyright Passion Varadero 2021®™
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram