top of page

De la culture de Cuba - Par René Lopez Zayas - Les granizados



Les granizados sont des produits cubains typiques préparés avec de la glace givrée qui est servie dans un verre jetable, souvent en papier ou en carton, et un sirop aromatisé aux fruits est ajouté.

C'est sans aucun doute la boisson la plus populaire et la plus rafraîchissante que chaque Cubain ait essayée pour affronter le climat chaud de Cuba. Rien de mieux que de trouver un stand de granizados à midi après avoir parcouru des kilomètres à pied ou avoir vaincu une file d'attente typiquement cubaine. Actuellement, les gobelets en plastique jetables sont souvent utilisés, mais beaucoup se méfient de l'hygiène et de l'origine des contenants en plastique, qui ne proviennent pas toujours de mains honnêtes et consciencieuses, mais d'un recyclage irresponsable.

Je me souviens que dans le temps passé, vous pouviez vous rafraîchir n'importe où à Cuba avec un délicieux granité pour seulement 1 peso cubain. Cette boisson a toujours existé dans la mémoire de cette île à la chaleur perpétuelle et suffocante. Peut-être plus que pour les affaires, les granizados ont toujours été une nécessité de l'été éternel de Cuba.

Tout semble indiquer que la vente du mélange de glace pilée et de sirop date des premières années de la République, peu après la fondation des deux premières fabriques de glace, La Tropical et La Polar, à Cuba.

Les granizados ont toujours été faits avec de la glace pilée, sur laquelle sont versés des essences ou jus de fruits, fraise, menthe, anis, citron, tamarin, raisin et orange parmi autres.

Ils ont toujours été vendus dans des charrettes à trois roues, en bois ou en métal, avec un toit pour couvrir le vendeur. Son intérieur est composé de deux parties, dans la partie inférieure est placée la glace, qui est l'une des matières premières du granité, sur le compartiment supérieur il y a deux étagères où sont placées les bouteilles qui transportent le liquide. Dans la ville de Trinidad, il y a un ancien chariot de granizados, précisément comme ceux de l'époque de la République.

Pour gratter la glace, un appareil en fer appelé "cepillo" (brosse) est indispensable. Cet outil, qui en plus de servir à gratter la glace, sert de juste mesure de ce qui devrait être servi. Dans certaines provinces orientales de Cuba, on l'appelle raspado ou rasco-rasco.

Dans la ville de la Havane d'aujourd'hui, les travailleurs indépendants suivent la tradition, mais maintenant avoir un granizado coûte beaucoup plus cher qu'on ne s'en souvient. En tout cas, les gens ne résistent pas, et lorsqu'ils tombent sur un vendeur de granizados, ils ne peuvent éviter la tentation de goûter à la boisson la plus rafraîchissante du peuple cubain.



78 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page