De la culture de Cuba - Par René Lopez Zayas - La musique cubaine



Quand on parle de Cuba et de sa musique, le mot SALSA trotte tout de suite dans nos têtes. C'est sans doutes le rythme qui nous identifie le plus dans le panorama musical mondial, il est vrai. Ce n'est cependant que la finale d'un concert centenaire où se sont amalgamés des mélodies très diverses.


En effet, la musique cubaine s'est forgée d'éléments très différents, apportés par ce métissage culturel qui fait de Cuba le carrefours de couleurs le plus grand des Caraïbes.


Le peuple africain introduit la percussion. Les conquistadors espagnols les guitares et d'autres instruments à cordes. De la migration française, d'après la révolution haïtienne, on a reçu l'influence d'une espèce de contre danse, tel que la Louisiane apportait à son tour les cuivres et le jazz.


Notre musique alors a évolué tout doucement à travers des siècles, nourrie de sonorités très différentes.


Depuis la popularité des rythmes innés à l'esclave noir et aux ouvriers, comme la Tumba Francesa, la Rumba et la Conga, en passant par les mélodies paysannes, comme le Son, la Guajira, le Repentismo, et jusqu'aux accords plus urbains et aussi contemporains tels que le Danzón, le Boléro plein de romantisme, le Mambo et le Chachachá, la musique ruisselle naturellement chez tous les cubains, qui d'ailleurs savent danser depuis tout petits.


C'est alors la Salsa, une sauce, un mélange de tous les rythmes les plus traditionnels et authentiques de l'histoire musicale de Cuba.


Notre musique traditionnelle est présente partout et continue à se perpétuer dans les productions les plus actuelles. Nos jeunes musiciens s'inspirent toujours de nos racines. Une vraie fusion de l'innovation avec nos ancêtres.


Il y a des villes où l'on respire, et transpire davantage, de la musique dans les soirées, telles que Santiago de Cuba, la Havane et Trinidad. Il est donc recommandé d'office d'en profiter si on s'arrêtait dans ces régions.


C'est vraiment assez facile de croiser, lors de votre séjour à Cuba, des musiciens célèbres ou des orchestres de renommée internationale, il y en a pour remplir des pages, tout autant que des musiciens très simples, souvent sans formation académique, qui nous confirment à chaque coin de rue combien serait elle présente la fibre musicale chez tous les cubains.


Cuba, c'est de la musique vitale.


https://www.facebook.com/watch/?v=270605214058693&extid=Q9hb6t3x7RqDhdW2


  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram