De l'histoire de Cuba - Par René Lopez Zayas - La fête des pères



El día de los padres


La première «Fête des pères» à Cuba a eu lieu le 19 juin 1938.


C'est Dulce María Borrero, poétesse cubaine, bibliographe et pédagogue remarquable, qui a défendu et soutenu la célébration de ce jour sur l'île.


Compte tenu du fait que les mères avaient déjà eu leur journée le deuxième dimanche de mai, mois des fleurs, c'était une excellente idée de choisir le troisième dimanche de juin, le mois du début de l'été, pour féliciter les pères de Cuba.


En toile de fond de cette célébration, la première fête des pères avait été commémorée aux États-Unis le 19 juin 1910 à Washington.


En 1915, Harris C. Meek, président du Chicago Lions Club, avait décidé de supporter l'événement et dès 1924, le président des États-Unis, Calvin Coolidge, a fait de la "Fête des pères" une célébration nationale.


Et en 1972, pendant sa présidence, Richard Nixon a signé une loi qui a établi la "Fête des pères" le troisième dimanche de juin.


Comme cela s'était produit avec la fête des mères, les commerçants ont également salué la célébration, car elle pourrait leur apporter de bons dividendes, et chaque année, ils ont amélioré leur gestion des ventes pour faire plus de bénéfices en vendant des cadeaux pour les pères.


Heureusement, la fête des pères n'a pas perdu pour la majorité des Cubains la genèse de leur conception, et bien que nous leur donnions également quelques détails, l'essentiel est dans les manifestations d'affection et d'admiration envers nos pères cubains, tous les troisièmes dimanches de juin.


Une journée dédiée aux hommes qui ont accompli le travail de la vie, avec leur compagne, dans l'éducation des plus jeunes. Mes hommages aux pères de Cuba. Nos enfants sont notre chef-d'œuvre.

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram