De l'économie de Cuba - Par René Lopez Zayas - La réunification des monnaies



L'avènement du Jour Zéro -Mythe et réalité.


L'origine du mythe du Jour Zéro remonte au 25 octobre 2013, lorsqu'une note officielle du gouvernement de la République de Cuba annonçait l'adoption d'un accord pour travailler sur le processus de réunification monétaire.


Le mythe avait fait grande effervescence entre le printemps 2014 et celui de 2015, lorsque des rumeurs ont surgi au sujet de la proclamation imminente du Jour Zéro tellement attendu, celui dans lequel le CUC serait acheté en CUP par l'Etat cubain pour des taux de change alors inconnus.


En mars 2014, le ministère des Finances et des Prix avait officiellement déterminé que le CUP serait la «monnaie fonctionnelle» du pays. A cette époque la réunification des deux monnaies était de toute évidence imminente.


Le mythe aurait eu d'autres moments importants mais sans jamais préciser quand la réunification attendue prendrait effet.


Nous assistons depuis peu à une renaissance du mythe qui a la télévision nationale comme nouvelle plateforme. On ne pouvait logiquement que s'en méfier de l'authenticité et crédibilité de leurs propos.


Ce processus aurait cependant aujourd'hui l'air plus sérieux que d'habitude.

La réunification monétaire est nécessaire à l'essentiel.

Il serait pertinent quand même d’expliquer au peuple quelles seront les conséquences prévisibles de ce processus, positives et négatives, telles que l'inflation potentielle et la fermeture obligatoire de nombre d'entreprises en raison de l'impossibilité de les subventionner.


Ce phénomène obligera à créer de nouvelles sources d'emploi pour des milliers de travailleurs qui seront peut-être disponibles à court terme.


C'est certainement très important d'avoir une monnaie unique pour remettre l'économie cubaine sur des bases solides et autochtones.


Et, en même temps, c'est un grand bouleversement pour de nombreuses entités et familles.


Il faut considérer en plus que le CUP, vieux monarque qui devrait régner de nouveau bientôt à Cuba, aura toujours grand désavantage populaire face aux devises concurrentes sur place, les euros, les dollars américains et canadiens, par exemple, compte tenu de la projection actuelle de l'économie cubaine.


C'est ainsi mes chers passionnés de Cuba que dorénavant l'expression des prix, correspondants aux différents types de prestations touristiques et autres, serait peut-être logiquement traduite du peso cubain aux dollars américains (USD), mais aussi aux canadiens (CAD) ou euros (€), c'est-à-dire les devises qu'une fois l'ancien peso convertible cubain (CUC) avait remplacées. On assiste aujourd'hui au phénomène inverse : le USD reprend sa place à Cuba.


Les travailleurs touristiques par exemple, vont en même temps apprécier davantage de recevoir leur pourboire, et autres gratifications, en ces devises dans la mesure où ensuite ils en seront mieux dépannés dans le contexte actuel.


Il ne serait pas toujours vraiment nécessaire d'effectuer le change aux pesos cubains (CUP) pour d'évidentes raisons. Le gouvernement et son peuple sont dans le même besoin de percevoir directement des devises.


Le CUP demeurera toutefois la monnaie officielle en cours dans le territoire national et il ne serait en aucun cas refusé, au taux de change en vigueur alors, afin de régler n'importe quelles prestations lors de votre prochain séjour à Cuba.


Il reste à savoir en effet le taux de change qui sera alors imposé par les autorités bancaires du pays.


Ce Jour Zéro devrait enfin arriver plus tôt qu'on ne le croit. Il y a de grandes possibilités que le change obligatoire des CUC en CUP sera mis en vigueur stratégiquement le long du dernier trimestre 2020. Les autorités économiques de Cuba semblent être prêtes à l'annoncer officiellement, puisque les rumeurs habituelles ont, une fois de plus, déjà apporté les sondages populaires nécessaires à l'accomplissement d'un tel projet.


C'est donc à bientôt à Cuba, mais sans les vieux CUC apparemment.