De Cuba - Par René Lopez Zayas - Irrigation des champs



Par Rebellecuba et à l'intérêt particulier des membres du groupe Passion Varadero.


Le système d'irrigation à pivot central.


L'origine de l'irrigation avec des machines à pivot central remonte vraisemblablement à 1952, lorsqu'un modèle rustique de fonctionnement hydraulique a commencé à tourner et aurait ensuite été perfectionné. Il y a actuellement plus de 10 millions d'hectares irrigués avec la technique du pivot central à travers le monde.


C'est un système d'irrigation de grande envergure que l'on peut trouver facilement à travers les terres cultivées de Cuba. Lors d'une excursion, par exemple, de Varadero à la baie de Cochons, vous aurez l'occasion d'admirer de tels paysages sur le chemin, spécialement entre les villages de Jovellanos et La Isabel.


Ce type d'irrigation fait des champs de culture particulièrement circulaires, pour cause du fonctionnement du système à pivot central, qui fait le tour d'énormes superficies de terre, notamment utilisées pour planter des bananes, des pommes de terre ainsi que d'autres tubercules.


En raison de la chaleur intense du pays, notamment en été, l'irrigation des champs cultivés doit être faite très tôt le matin ou vers la fin de la journée.


Les machines d'irrigation électriques à pivot central constituent un élément fondamental à Cuba pour favoriser la tâche urgente d'augmenter notre production agricole par les temps qui courent.


À Cuba, il y a actuellement près de 460 000 hectares qui sont exploitées sous ce système d'irrigation mécanisée, ce qui ne représente que 17 % de la superficie totale cultivée dans tout le pays, selon des statistiques officielles, datées fin 2020.


L'agriculture irriguée est essentielle pour l'économie, la santé et le bien-être d'une partie considérable des peuples du tiers monde, dont Cuba fait partie indéniable, et par conséquent, c'est l'un des facteurs les plus importants pour la sécurité alimentaire de la planète.


Cependant, il ne faut pas oublier que l'irrigation modifie radicalement l'utilisation des terres et serait à son tour le plus gros consommateur d'eau. Pour cette raison, on peut affirmer que le développement de l'irrigation est un double tranchant qui a un impact considérable sur l'environnement, et tout projet mal conçu peut devenir un élément dégradant de l'environnement.


Il est pertinent de signaler que l'érosion des sols serait la cause la plus répandue de la dégradation de l'environnement et son principal agent est l'érosion hydrique.


Vers la fin du XXe siècle, des millions d'hectares ont été signalés dans le monde entier avec des problèmes d'érosion moyenne ou élevée, avec des problèmes de salinité et de sodicité, de désertification et bien d'autres affectés par un mauvais drainage, ce qui montre qu'il reste encore beaucoup à faire en matière de conservation et de récupération des sols au niveau mondial, et Cuba n'échappe pas à ce phénomène.


Lors de vos précédents voyages à Cuba, aviez-vous remarqué la présence de tels systèmes d'irrigation à pivot central, ainsi que la forme ronde de certains champs cultivés ?


Très bonne journée à vous tous et à bientôt à Cuba.


(Photos: Internet)

© Copyright Passion Varadero 2021®™
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram