Coups de soleil et insolations - Attention !


Photo : Roxanne Doré


UN COUP DE SOLEIL EST DÉSAGRÉABLE, MAIS UN COUP DE CHALEUR PEUT CAUSER LA MORT


Prévention


Qu'est-ce qu'un coup de soleil exactement ? Il s’agit ni plus ni moins d’une brûlure causée par une exposition prolongée et non protégée aux rayons ultraviolets (UV) du soleil. On reconnaît un coup de soleil à :

  • rougeur, chaleur et sensibilité de la peau au toucher dans les 24 heures

  • apparition de cloques dans les jours suivants

  • peau très sèche (peau qui pèle) aux endroits brûlés

Pour éviter les désagréments d’un coup de soleil, rien ne vaut l’application des mesures préventives suivantes :


  • limitez votre exposition au soleil, surtout entre 11 h et 16 h

  • recherchez l’ombre

  • portez un chapeau et des vêtements qui couvrent la plus grande partie possible de votre peau

  • appliquez une crème solaire de qualité offrant une protection complète (contre les UVA et les UVB) et possédant un FPS d’au moins 30 : généreusement (7 c. à soupe pour tout le corps, à chaque application) et régulièrement (toutes les 2 heures, ou plus souvent en cas de sudation ou de baignade)

  • n’omettez pas de protéger les régions les plus exposées au soleil (le nez, les lèvres, les oreilles et la nuque.)

  • portez des lunettes de soleil.


Soins


Il n’existe pas de remède miracle pour faire disparaître les coups de soleil. Celui-ci s’estompe avec le temps, tout simplement! Voici toutefois quelques conseils pour atténuer les symptômes et favoriser la guérison. Dans les jours suivants :

  • rafraîchissez la peau en prenant une douche fraîche (entre 15 °C et 20 °C) ou un bain et en appliquant une compresse froide sur la zone douloureuse.

  • évitez le soleil

  • buvez beaucoup d’eau 

  • hydratez bien votre peau

  • si les douleurs sont importantes, prenez un anti-inflammatoire type aspirine ou ibuprofène

  • couvrez la zone brûlée avec des vêtements en coton non irritants et évitez toute nouvelle exposition au soleil pendant deux à trois semaines


Voici quelques trucs "naturels" :

Le bicarbonate de soude

Quand on vous dit que le bicarbonate s'adapte à toutes les situations... Même pour les coups de soleil ! Ses vertus antiseptiques et apaisantes en cas de brûlures vont vous aider à atténuer la douleur qui accompagne souvent un coup de soleil.

Imprégnez des compresses d'eau fraîche et de bicarbonate de soude et appliquez-les sur les zones brûlées. Laissez reposer une dizaine de minutes et renouveler deux à trois fois par jour pour apaiser et réparer la peau.


Le miel

Les bienfaits du miel en cas de brûlure de sont plus à démontrer. Lorsque la peau a rougi à cause d'une trop longue exposition au soleil, ou si votre peau est claire, vous pouvez recourir à ce trésor de la ruche pour vous soigner et apaiser votre épiderme. Comment ça marche ?

Sur les zones concernées, étalez une couche de miel liquide et laissez reposer un quart d'heure puis rincer à l'eau tiède. Pour plus d'efficacité, il est conseillé de répéter l'opération trois fois par jour. Ainsi, la peau pourra cicatriser plus rapidement.


Le gel d'aloe vera

Un coup de soleil et vous avez l'impression d'avoir le corps en feu ! Douloureux, ils nous mènent la vie dure. Au passage, n'oubliez pas qu'il est fortement déconseillé d'appliquer des glaçons sur un coup de soleil. En revanche, avez-vous déjà essayé le gel d'aloe-vera ?

Cette plante aux étranges feuilles est gorgée d'une gelée aussi riche que bienfaisante pour la peau et l'organisme. Si vous en avez un pied chez vous, ouvrez sur la longueur une ou plusieurs feuilles en fonction de la taille de la zone brûlée. Appliquez le gel, qui n'est autre que la sève, directement sur les coups de soleil. Si vous ne possédez pas de plante en pot, rendez-vous en pharmacie, en parapharmacie ou en épicerie bio et achetez du gel d'aloe vera (le plus pur possible). Laissez pénétrer sans rincer. 



Coup de chaleur (aussi appelé insolation) - le danger est réel !

"Les signes d’alerte qui annoncent un coup de chaleur ont tendance à varier d’une personne à l’autre. Dans 20 % des cas, des signes cliniques mineurs peuvent faire suspecter la survenue d’un coup de chaleur. Ces signes d’alerte sont des crampes musculaires, une fatigue, une soif intense ou des nausées. À ce stade, le simple fait de retirer la personne de l’atmosphère chaude et de la réhydrater adéquatement peut s’avérer suffisant pour rectifier la situation.


Le coup de chaleur, une fois déclaré, se reconnaît par divers signes et symptômes qui sont habituellement d’apparition rapide. On observe dans tous les cas une température corporelle supérieure à 40 degrés Celsius. Cette température élevée peut s’accompagner d’une multitude de manifestations comme un pouls rapide, une tension artérielle basse, une peau sèche, chaude et rouge, des maux de tête violents, des nausées et des vomissements. Dans les cas les plus graves, on peut également observer une perte de conscience (pouvant aller jusqu’au coma), du délire, un comportement étrange et des convulsions."


Lisez l'article complet pour en savoir plus : https://www.familiprix.com/fr/articles/coup-de-chaleur-temps-chauds-attention-aux-coups-de-chaleur


Que faire en cas de coup de chaleur?

  • Lorsqu'on soupçonne un coup de chaleur, il est urgent de contacter les services d'urgence.

  • En attendant l'arrivée des secours, il convient de prendre tous les moyens nécessaires pour rafraîchir et réhydrater la personne souffrant de coup de chaleur.

  • On la place à l'ombre, dans un endroit frais. On enlève les vêtements superflus, on desserre ceux qui peuvent l'être. Si la personne est consciente, on l'allonge en surélevant ses jambes. Si elle est inconsciente, on la place en position latérale de sécurité pour éviter l'étouffement.

  • Si possible, on immerge la personne dans un bain d'eau fraîche (37,5 ˚C). Si l'on n'a pas de bain à sa disposition, on peut utiliser une débarbouillette mouillée, ou encore enrouler la personne dans une couverture ou une serviette imbibée d'eau fraîche.

  • Si vous avez un ventilateur ou un éventail à votre disposition, utilisez-le.

  • Si la personne est consciente, on lui fait boire de l'eau par petites gorgées. Si la personne est inconsciente, on évite de la faire boire pour éviter l'étouffement. Il est toutefois possible d'humidifier ses lèvres à l'aide d'une débarbouillette mouillée.

  • Pendant ce processus, restez vigilant. En effet, la température de la victime peut chuter dramatiquement, entraînant l'hypothermie. Prenez régulièrement sa température et veillez  à ce qu'elle ne descende pas sous 37,7 ˚C. Le cas échéant, si la personne frissonne ou lorsque la température de la peau vous apparaît normale, cessez les mesures de refroidissement.

  • Surveillez les signes vitaux de la victime et préparez-vous à effectuer les mesures de réanimation cardio-respiratoire au besoin.



Sources des informations

https://www.uniprix.com/fr/conseils/1/sante/coup-soleil-fait


https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=soigner-naturellement-coups-de-soleil


https://www.canalvie.com/sante-beaute/sante/index-des-maladies/coup-de-chaleur-1.1028260

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram